« Meilleur Groupement » et « Choisir mon groupement » : la face cachée de ces comparateurs de Pharmacie

La promesse des comparateurs en ligne s’étend également dans le milieu très confidentiel des groupements de Pharmacie. Mais, le service attendu par les professionnels ne correspond pas forcément aux résultats obtenus …

Tout est partie d’un post sponsorisé vu à plusieurs reprises sur les réseaux sociaux : pharmaciens (d’officine), et si vous compariez les groupements présents sur le marché ?

Un marché des groupements de Pharmacie plutôt confidentiel

Alors à première vue, cette approche est plutôt intéressante car, en effet, le marché des groupements de pharmacie est au cœur de l’activité économique de beaucoup d’officines. La concurrence fait rage entre pharmacies et bien le prix par exemple sur les produits de parapharmacie permet de séduire les clients. Il se pose également la question de la mutualisation des achats de médicaments afin de bénéficier d’avantages et de remises. Donc la question des associations d’officines pour former des entités importantes face aux fournisseurs est un sujet d’actualité.

Les comparateurs de groupements en Pharmacie

Quelques dizaines de groupements se sont donc formés au fil des années. Environ un quart des pharmacies sont aujourd’hui adhérentes à ces groupements ce qui laisse un champ de conquête encore important pour les acteurs de ce secteur.

Mais, cette publicité a quand même quelque chose d’intrigant quand on connait la réalité de ce marché. Ce dernier est en effet très confidentiel et peu ouvert à une exposition grand public. C’est donc cette curiosité qui a conduit à la réalisation d’une première enquête publiée dans la presse professionnelle*. D’une part, cet article a recherché les acteurs qui se cachent derrière ces comparateurs. Et d’autre part, les principaux représentant des groupements ont donné leur avis sur ce nouveau business en ligne.

Des sites qui ne répondent pas aux services traditionnels des comparateurs

Mais, il est encore possible d’aller plus loin sur ce sujet. Car oui, aussi surprenant que cela puisse paraitre, le mode des comparateurs a trouvé également une place ‘autoproclamée » dans le monde fermé des groupements de pharmacie.

Permettre aux pharmaciens de trouver un groupement le plus adapté à ses besoins

Actuellement, deux acteurs se sont positionnés sur ce nouveau créneau. Et la promesse est claire : permettre aux pharmaciens de trouver un groupement le plus adapté à ses besoins.

Mais contrairement aux comparateurs en ligne « classiques », le pharmacien n’obtient pas dans les deux services un classements des meilleures offres disponibles.

Pour l’un des acteurs, le professionnel reçoit un « palmarés » des groupements répondant à son besoin. Pour l’autre comparateur, le pharmacien est juste questionné sur son groupement actuel afin de mettre en ligne un site d’avis.

Qu’elle est la face cachée de ce nouveau business ?

C’est la partie visible de l’iceberg. Le site internet permet en effet de capter les visiteurs afin de recueillir leurs coordonnées. Car derriére en coulisse les choses sont destinées à répondre à une autre logique. Car en effet, le but de ces nouveaux acteurs, est de faire rentrer de l’argent. Le businnes model repose donc sur la revente de ces prospects ultra qualifiés aux groupements.

Au final, le seul gagnant reste le comparateur. Le pharmacien n’a pas eu une comparaison objective des différents acteurs du marché. Et les groupements doivent payés pour avoir accès à de potentiels futurs clients.

N’hésitez pas à apporter votre commentaire si vous avez eu recours à ce nouveau service. Vous pouvez également nous contacter pour échanger sur ce sujet.

* Faut-il mettre les groupements au banc d’essai ? PUBLIÉ LE 22/09/2020 dans le Quotidien du Pharmacien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *