#SantéConnectée : Big Pharma et startup ont vous attend !

Selon une récente étude, le monde médical est favorable au développement de la santé connectée avec l’aide des « big pharma ». Une nouvelle opportunité pour les acteurs du médicaments.

C’est l’une des conclusions de l’étude Digital Doctor 2020 publiée récemment par le département HaealthCare d’Ipsos France. Prés de 69% des médecins pensent que « la pharma doit jouer un rôle proactif dans le développement de la santé connectée ».

Résultats de l'étude DIGITAL DOCTOR 2020
Etude Digital Doctor Ipsos

Ce constat traduit bien une tendance actuelle dans le monde de l’industrie pharmaceutique.

Les acteurs de la production des médicaments ne veulent plus être de simples fabricants de principes actifs. Ils souhaitent maintenant avoir un rôle nouveau et différent au sein de l’écosystéme de la santé.

Cette volonté est visible par la mise ne œuvre de nombreuses initiatives (dont certaines sont reprises sur ce blog #Santé). Ces dernières visent à diversifier l’offre et répondre notamment à de nouvelles attentes de la part des professionnels et des patients. Au final, les industriels veulent occuper une nouvelle place dans le secteur de la Santé.

Et pour y arriver, l’un des pistes de plus en plus utilisée est de proposer de nouveaux services.

Et c’est là où le domaine de la santé connectée trouve tout son importance. En proposant des services ou des objets santé connectés, l’industrie pharmaceutique se positionne sur un nouveau terrain. En face, les professionnels et les patients sont également demandeurs de ces nouvelles applications.

Alors bien évidemment, ces nouvelles technologies ne constituent pas pour l’instant un marché pour les industriels. Mais, elles offrent néanmoins une valeur ajoutée à leur présence sur le terrain.

En conclusion, la santé connectée sera très probablement une piste de développement à ne pas négliger pour les industriels du médicament. En parallèle, des startup se positionnent également sur ce filon afin d’apporter rapidement de nouvelles applications. Et pour certaines d’entre elles, les big pharma décideront de s’associer à leur concept (et de les financer!) afin de faciliter l’émergence de nouvelles solutions numériques.

Conflit d’intéret : aucun

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *